Bâtir votre carrière dans le domaine du marketing vous intéresse ? Vous appréciez les calculs, les analyses de données et les enquêtes ? Ce métier est peut-être fait pour vous : découvrez ce qu’est un chargé d’études marketing junior et comment franchir cette première étape grâce au stage professionnel.

Quelles sont les missions d’un chargé d’études marketing junior ?

Quelles sont les missions d'un chargé d'études marketing junior ?
Photo de Lukas provenant de Pexels

Le chargé d’études marketing junior effectue la totalité ou une partie des missions de son supérieur hiérarchique, celles du chargé d’études en marketing. Il a une responsabilité primordiale dans le choix de la stratégie commerciale d’une entreprise. Le métier de chargé d’études marketing junior demande des connaissances en marketing et communication, ainsi qu’une aisance relationnelle. De formation supérieure, il ou elle devra savoir faire preuve d’esprit de synthèse. Marketing des produits, marketing opérationnel, webmarketing, études de marché, maitrise des outils informatiques, veille concurrentielle : des savoir-faire variés sont attendus de sa part, avant même de prendre en compte les savoir-être.

Avant le lancement d’un produit ou d’un service, le chargé d’études marketing junior :

  • participe aux études, aux veilles (marché et concurrence), aux enquêtes et aux sondages du service marketing et se rend notamment sur le terrain pour récolter des données directement en magasin par exemple ;
  • assure le suivi, le contrôle et la validation de chaque étape du projet, dont les missions effectuées par les prestataires extérieurs ;
  • transmet les informations et les consignes entre les services concernés (marketing, communication) et entre les interlocuteurs (responsable marketing, fournisseurs, clients, partenaires, prestataires, etc.) ;
  • intervient également dans l’analyse et la rédaction de la synthèse des données récoltées (qualitatives et quantitatives) pour en tirer des recommandations et des orientations à destination du service commercial, en collaboration avec le (ou les) chargé(s) d’études marketing seniors ;
  • veille au respect du budget et des process de réalisation du projet en fonction de l’étude réalisée en amont ;

Le chargé d’études marketing junior, sous la responsabilité de son supérieur, participe à la plupart des missions de l’étude marketing et facilite la communication entre les services, notamment avec l’assistant marketing. Le but étant de permettre à l’entreprise de vendre son produit ou son service aux bonnes cibles (consommateurs), au bon endroit et à la bonne période. Être curieux et rester informé de l’évolution des modes de consommation, des tendances du marché ainsi que des nouvelles technologies est primordial pour un chargé d’études marketing junior.

Le stage : la voie royale pour devenir chargé d’études marketing

Le stage : la voie royale pour devenir chargé d'études marketing
Photo de @DimaBerlin via twenty20.com

De nombreuses connaissances sont à acquérir pour travailler dans le domaine du marketing et avoir accès à des offres d’emploi intéressantes. Découvrez par exemple la formation de chef de projet marketing.
Le niveau d’études minimum requis pour devenir chargé d’études marketing est le Bac+5. Il est conseillé aux étudiants désireux d’accéder à cette fonction de suivre une Licence (Bac+3) d’économie, d’économétrie ou de marketing avant d’enchaîner sur un Master (Bac+5) : économie, affaires européennes et internationales, marketing (quantitatif / stratégique). Les Masters pro sont aussi recherchés tels que ceux dans la communication, la publicité, la gestion, les statistiques, et bien entendu l’économie.
En présentiel, à distance ou en alternance, ces formations sont proposées par les écoles de commerce, de communication et marketing, les universités et les facultés.

Pour devenir chargé d’études marketing junior, la voie royale à suivre est celle du stage pratique. En effet, pour postuler à cet emploi, les recruteurs exigent assez souvent un minimum d’expérience. Les stages professionnels sont donc une bonne option et s’adressent aux étudiants : ils ne sont pas rémunérés (sauf si leur stage excède une période de 2 mois) mais les stagiaires conservent leurs avantages (bourses, CROUS, réductions tarifaires, etc.) grâce à leur convention de stage. Une seconde option tout aussi appréciée des recruteurs est la formation en alternance. Cette fois, l’apprenti quitte son statut étudiant et perd ses avantages scolaires. Grâce à son contrat de travail, il perçoit néanmoins une rémunération de la part de l’entreprise qui l’emploie. L’alternance peut se faire en contrat d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation. Selon la nature du contrat, la rémunération ne sera pas la même ni la répartition du temps école / travail.

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à découvrir la fiche métier d’un des collaborateurs du chargé d’études marketing junior : le chef de projet marketing junior.

Source image de couverture : Pixabay

Les News d'Entreprises :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here