Pour réaliser des économies d’énergie et améliorer le confort de l’habitat, la refonte de l’isolation reste le meilleur moyen et fait même office de prérequis indispensable avant d’envisager toute nouvelle installation. Toiture, murs, planchers, les sources de déperdition de chaleur sont nombreuses et nécessitent une isolation adaptée. Deux types d’isolation principaux existent : l’isolation par l’intérieur (ITI) et l’isolation par l’extérieur (ITE). Comment faire le bon choix entre ces 2 techniques ? Quels sont les critères à prendre en compte pour une isolation efficace ?

Avantages et inconvénients de l’isolation par l’extérieur

L’isolation par l’extérieur consiste en une isolation de la totalité des parois externes du bâtiment. Elle consiste à envelopper globalement et de façon continue le bâti. 

Avantages et inconvénients de l’isolation par l’extérieur
Source : shutterstock.com

Les avantages de l’ITE

Si l’ITE n’est pas la solution la plus utilisée, elle dispose pourtant d’atouts indéniables qui en font une solution particulièrement adéquate à certains types d’habitation.

L’efficacité 

L’isolation par l’extérieur est probablement la solution la plus efficace pour venir à bout des ponts thermiques et limiter les déperditions de chaleur dans le cas d’une architecture globalement homogène sans trop de balcons, loggias ou parois vitrées. L’ITE permet en effet une isolation par la façade sans discontinuité contrairement à l’isolation par l’intérieur qui, elle, nécessite des liaisons de structure (murs, planchers, combles sous la toiture) nuisant à l’homogénéité de la température particulièrement pour les maisons avec étage. Le froid s’engouffre alors dans ces espaces entraînant l’apparition de ponts thermiques. L’ITE permet donc de réaliser de plus grandes économies d’énergie et de réduire ses factures de chauffage.

Le gain d’espace 

L’isolation par l’extérieur permet de ne pas empiéter sur la surface habitable. Vous conservez ainsi le même nombre de m², ce qui est appréciable à la fois pour le confort d’habitation mais également dans l’optique d’une revente où les prix sont globalement indexés sur la surface habitable.

Les inconvénients de l’ITE :

L’ITE n’est pas forcément la solution simple à mettre en place et fait parfois l’objet de réticences à plusieurs niveaux.

Le coût : 

L’ITE revient globalement à plus cher que l’isolation par l’intérieur. On peut en moyenne parler de différence du simple au double avec des prix par m² aux alentours de 150€/m² pour l’ITE et de 75€/m² pour l’isolation intérieure. Vous pouvez retrouver toutes les fourchettes de prix de l’ITE dans cet article en fonction des techniques utilisées (enduit, bardage bois, bardage PVC, etc.) ; 

La luminosité : 

L’isolation des tableaux, linteaux et appuis de fenêtre réduit assez considérablement la lumière naturelle entrant à l’intérieur des pièces. 

Les autorisations

L’iTE fait l’objet de contraintes plus importantes au niveau des formalités administratives. L’initiateur des travaux doit donc au préalable consulter les règles d’urbanisme locales afin notamment de ne pas dénaturer le paysage, certaines communes disposant d’une réglementation très stricte au niveau des couleurs, des matériaux utilisés ou encore de l’orientation. Dans la mesure où l’ITE modifie l’aspect extérieur de la maison, vous devrez donc réaliser une déclaration préalable de travaux auprès de votre mairie qui lui permettra de vérifier que ces travaux respectent le projet d’urbanisme en vigueur. Ces formalités pourront donc retarder les travaux d’au moins un mois, le temps de l’instruction par les services administratifs compétents.

Avantages et inconvénients de l’isolation par l’intérieur

L’isolation par l’intérieur est la solution la plus utilisée pour optimiser le confort intérieur notamment pour les nouvelles constructions ou l’extension de l’habitat.

Avantages et inconvénients de l’isolation par l’intérieur
Source : shutterstock.com

Les avantages de l’ITI

L’ITI constitue une solution de facilité à plus d’un titre.

Plus de choix dans les matériaux

Si l’isolation par l’intérieur est moins coûteuse que l’ITE c’est avant tout parce qu’elle permet d’utiliser une palette de matériaux beaucoup plus importante n’étant pas confrontée directement aux intempéries et aux conditions climatiques à l’inverse de l’isolation par l’extérieur qui nécessite des matériaux robustes (laine de verre, laine de roche, polyuréthane etc.).

Une isolation à la carte

L’isolation par l’intérieur peut être effectuée au compte-gouttes, pièce par pièce, là où l’ITE nécessite une prise en charge intégrale pour une réalisation des travaux d’un seul trait. Un avantage pour les budgets serrés qui peuvent planifier les travaux dans le temps ou pour les personnes qui envisagent de réaliser l’isolation par leurs propres moyens et manquent de temps pour effectuer une isolation intégrale.

La préservation de la façade

L’isolation par l’intérieur permet de préserver l’enveloppe externe de l’habitat, qui pour certaines propriétés fait office de véritable ornement. C’est le cas notamment des maisons à colombage ou encore des pavillons avec frises et sculptures, autant d’habitations qui doivent donc être préservées. C’est également l’occasion de repenser la décoration intérieure et par la même occasion de solutionner les potentiels problèmes d’humidité, de condensation, de parois froides et d’étanchéité des murs. 

Le confort

L’isolation par l’extérieur augmente la performance thermique globale du bâtiment pour un confort optimal dans les pièces de vie et une diminution des factures de chauffage. Elle permet également de régler les problèmes de nuisance sonore et améliore donc le confort acoustique entre les différentes pièces de la maison.

Les inconvénients de l’isolation par l’intérieur

Si l’ITI est assez simple à mettre en œuvre, elle nécessite la prise en compte de plusieurs paramètres au préalable.

Des travaux complémentaires

L’isolation par l’intérieur peut nécessiter une importante refonte des installations électriques au niveau notamment des prises, des interrupteurs, des raccordements ou des branchements.

Une indisponibilité pendant les travaux

Pendant les travaux d’isolation, certaines pièces seront inutilisables et même totalement inhabitables. Il vous faudra donc prévoir des solutions de rechange et une organisation préalable notamment pour les pièces qui sont utilisées plusieurs fois par jour (cuisine, salle de bains etc.).

Isolation par l’intérieur ou l’extérieur : sur quels critères porter son choix ? 

Comme nous l’avons vu, chaque méthode a des arguments à faire valoir. Il est alors bien difficile de donner une réponse définitive entre ces 2 options. Le choix du type d’isolation devra donc se faire au regard des caractéristiques de votre logement. Plusieurs critères seront alors à prendre en compte :

  • La surface habitable : Pouvez-vous vous permettre de “sacrifier” quelques m² pour l’isolation ?
  • Le budget : Avez-vous les moyens de réaliser l’ensemble des travaux d’isolation en une fois ?
  • L’esthétique du bâtiment : Quel est l’état de la façade de votre logement ? Vos revêtements extérieurs sont-ils “intouchables” du point de vue esthétique ? 
  • Le confort recherché : Cherchez-vous à chasser l’intégralité des ponts thermiques pour réduire votre consommation d’énergie ou à améliorer le confort dans les principales pièces de vie ? Certaines parois de votre logement nécessitent-elles un coup de frais ?  

Bien qu’il ne soit pas toujours simple de faire son choix entre ces 2 techniques d’isolation, vous devrez avant tout concentrer votre réflexion sur le cas particulier de votre habitation. Il vous faudra donc réfléchir en termes d’opportunités. Ai-je besoin d’envisager une refonte de ma façade qui a noirci avec le temps ? L’ITE sera alors une occasion parfaite pour faire d’une pierre deux coups. 

Mes murs intérieurs ont-ils des problèmes d’humidité ou de moisissures à certains endroits ? Aurais-je besoin modifier la distribution intérieure des pièces dans le futur ? L’isolation par l’intérieur sera alors plus adéquate. Elle pourra également être privilégiée dans le cas vos problèmes d’isolation se concentrent uniquement dans une ou deux pièces et ne couvrent pas la totalité du bâti. Il est aujourd’hui possible d’opter également pour une isolation mixte à la fois intérieure et extérieure, même si les gains de performance restent limités au regard de l’investissement consenti.

Les News d'Entreprises :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here