La Suisse est un pays qui attire de nombreux investisseurs et entrepreneurs, notamment grâce à sa législation intéressante. En effet, créer une société dans ce pays vous donne accès à plusieurs avantages qui peuvent influencer positivement l’avenir de votre activité.

Quelles sont les étapes pour réussir sa création d’entreprise en Suisse ?

Vous avez toujours rêvé de créer votre propre entreprise ? Eh bien, si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté et garantir votre développement, nous vous conseillons de choisir la Suisse pour implanter cette entreprise. De nombreux entrepreneurs français l’ont compris, la Suisse est la solution pour créer facilement une activité et optimiser son développement.

Si vous êtes intéressé par les avantages qu’offre le territoire Suisse aux entreprises, il faudra suivre les étapes suivantes pour lancer votre activité dans ce pays :

Choisir la forme juridique

Cette étape est la première, car elle vous permet de définir la forme de votre entreprise en fonction de l’activité que vous êtes sur le point de développer. L’idéal, c’est que dans ce pays, il n’y pas de mauvais choix possible à ce niveau. Vous pourrez donc choisir sans contrainte le statut juridique de votre entreprise en fonction de la nature de vos projets.

Vous pourrez choisir entre : la société à responsabilité limitée, l’entreprise individuelle, la société anonyme ou la société en nom collectif. Il faut noter qu’après la création de l’entreprise, vous pourrez faire appel aux services d’un administrateur de société en Suisse pour vous aider dans la gestion. Ainsi, vous ne serez pas dans l’obligation de vous installer définitivement en Suisse loin de vos proches.

La rédaction d’un business plan

Une fois la forme juridique choisie, vous aurez à rédiger un business plan, qui ne représente en réalité que le plan de développement de votre entreprise. À cette étape, vous aurez plusieurs paramètres à analyser afin d’évaluer la viabilité de votre projet.

La création de l’entreprise

Ici, la procédure à suivre dépendra de la forme juridique de l’entreprise que vous souhaitez créer. Toutefois, la plupart du temps, les formalités se terminent par l’enregistrement au registre de commerce et l’obtention de votre extrait. Cela vous donne alors la possibilité d’accéder à votre capital libéré pour procéder au paiement des loyers, des salaires, etc.

Quelles sont les étapes pour réussir sa création d'entreprise en Suisse ?

L’assurance pour les travailleurs

L’étape suivante consistera à choisir une compagnie d’assurance et à souscrire à un contrat pour couvrir tous vos travailleurs et votre entreprise.

Tenir une comptabilité

Pour finir, vous aurez à tenir une comptabilité claire et précise, car c’est un indispensable pour une bonne gestion de votre entreprise. 

Pourquoi implanter son entreprise en Suisse ?

Lorsqu’on fait une rapide comparaison des conditions qu’offrent les pays de la sous-région en matière de création d’entreprise, la Suisse se présente comme le meilleur choix possible pour les entrepreneurs. Cela s’explique par :

Le haut niveau de développement du pays sur le plan économique

Grâce à cette condition, le taux de chômage est bas dans le pays et le produit intérieur brut est élevé. En plus, le franc Suisse est une monnaie forte, et la population a un important pouvoir d’achat.

La qualité des infrastructures en Suisse

Ce pays dispose des infrastructures les plus développées et les plus fiables que l’on puisse trouver dans les pays du monde. 

La main d’œuvre abondante

En Suisse vous pourrez profiter d’une main d’œuvre abondante et motivée, car la productivité totale de l’économie de ce pays se situe parmi les plus élevées du monde.

L’accès à un grand marché

Enfin, la création d’une entreprise en Suisse vous permet d’accéder au marché intérieur du pays, composé d’une population avec un fort pouvoir d’achat. En plus, la Suisse vous permet aussi d’accéder facilement à tout le marché européen pour distribuer vos produits.

Pourquoi implanter son entreprise en Suisse ?

Quelles différences y a-t-il entre la législation suisse et française ?

Les différences entre la législation suisse et française vous aideront à savoir s’il faut opter pour la création d’une entreprise en France ou plutôt en Suisse. À ce propos, il est important de savoir que :

  • Contrairement à la France, la Suisse interdit le travail de nuit (après 23h), le dimanche et les jours fériés
  • En Suisse, lorsque le temps réglementaire de travail est dépassé, on parle d’heures supplémentaires, mais en France on parle d’heures complémentaires
  • En Suisse, la durée maximale de travail est de 45 ou 50 heures par semaine, mais en France c’est 35 heures par semaine.

Il y a plusieurs autres différences entre la législation de la Suisse et celle de la France. Ces différences font partie des raisons pour lesquelles il est préférable de créer son entreprise en Suisse pour garantir son développement.

Les News d'Entreprises :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here