Le saviez-vous ? 70 % des émissions mondiales de CO2 émanent de seulement 100 entreprises d’après une étude réalisée par l’ONG Carbon Disclosure Project. Pour garantir leur compétitivité, les grandes entreprises se livrent aujourd’hui à des pratiques peu profitables pour la nature. Si elles sont majoritairement responsables du réchauffement climatique, elles font également partie de la solution. À toutes les échelles, les entreprises ont un rôle prépondérant à jouer dans la transition vers un monde écoresponsable. Conscients de ce fait, de plus en plus d’entrepreneurs évoquent l’envie de réduire leur impact environnemental. Pour ce faire, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) propose des solutions pertinentes qui pourront aider à sauver notre planète. Découvrez ici des conseils pratiques pour améliorer l’empreinte écologique de votre entreprise.

Se méfier du numérique dans un cadre professionnel

Si le numérique a sans doute révolutionné le monde des affaires, elle a un impact néfaste sur l’environnement. D’après le rapport d’une étude réalisée en 2017, l’empreinte écologique d’un salarié qui travaille tous les jours devant un ordinateur est très grande. Elle équivaudrait en effet à la consommation électrique de 80 ampoules qui fonctionnent sur la même période. En d’autres termes, c’est l’équivalent sur une année de 3100 km de circulation en voiture. Imaginez ce que cette pratique produirait si votre entreprise emploie plusieurs personnes qui doivent travailler simultanément sur un ordinateur.

De manière générale, la digitalisation d’une entreprise est considérée comme une solution efficace. Avec elle, vous pouvez facilement stocker vos fichiers dans le cloud et les retrouver à tout moment. Vous évitez ainsi les pertes de données, ce qui pourrait nuire à la croissance de votre entreprise. Retenez cependant que ce mode de travail pose des problèmes non négligeables en ce qui concerne les émissions de carbone. Le fait de devoir utiliser des appareils électroniques énergivores constitue une menace pour l’environnement. Ce geste implique en effet une empreinte carbone lourde.

Pour corriger ces problèmes, plusieurs options s’offrent à vous. Dans un premier temps, vous devez apprendre à lutter au mieux contre l’obsolescence programmée de vos équipements informatiques. Dans la mesure du possible, préférer la réparation à l’achat de nouveaux matériels. Ensuite, vous devez habituer vos salariés à utiliser l’informatique de manière plus raisonnable. Vous pouvez par exemple remplacer les mails lourds par les messageries instantanées en entreprise. Si vous devez envoyer des mails, essayez de limiter le nombre de destinataires et de pièces jointes.

Privilégier les déplacements écologiques pour vos déplacements professionnel

En France, les transports représentent le premier secteur des émissions de gaz à effet de serre. Pour les trajets de vos salariés, vous avez plusieurs options. Selon vos capacités, vous pouvez faire appel à une société spécialisée pour créer votre propre plateforme de covoiturage. Vous pouvez également décider de prendre en charge la moitié ou la totalité de l’abonnement de vos collaborateurs aux transports en commun. Si vous le pouvez, mettez en place une navette d’entreprise ou organisez régulièrement des concours de kilomètres à vélo pour inciter vos salariés à aimer les modes de transport verts.

Pensez aussi à proposer le crédit mobilité à vos salariés. Il s’agit en effet d’un mécanisme qui permet de remplacer totalement ou partiellement les véhicules de fonction. Avec cette solution, vos collaborateurs peuvent remplacer leurs grosses voitures de fonction par des modèles plus compacts. En contrepartie, ils recevront une somme financière équivalente à la différence de coûts entre l’ancien et le nouveau véhicule. Pour un salarié qui décide de renoncer complètement à l’utilisation de sa voiture de fonction, la récompense sera plus grande. Dans tous les cas, le montant versé leur permettra de financer leurs trajets avec les transports en commun. Votre entreprise favorise ainsi la multimodalité et réduit son impact environnemental.

Adopter un mode de travail écoresponsable

Avec l’évolution de la technologie, les modes de travail ont beaucoup évolué. Aujourd’hui, le télétravail apparaît comme une solution pratique et efficace pour améliorer l’empreinte écologique d’une entreprise. Grâce à cette solution, vos salariés qui habitent loin du cadre physique de votre entreprise pourront s’acquitter de leurs devoirs depuis chez eux. Ils n’auront donc pas à parcourir de longues distances pour se rendre au travail. Vous limitez ainsi les émissions de C02 liées au transport et vous favorisez le bien-être de vos salariés.

Au besoin, ils pourront se rendre au bureau une ou deux fois par semaine. Sinon, vous pouvez décider de tout faire à distance en optant par exemple pour les visioconférences lorsqu’il y a lieu de faire une concertation avec votre personnel. Si vous devez utiliser votre espace de travail, pensez à économiser l’eau et l’énergie électrique. Veillez toujours à arrêter la climatisation et éteindre les lumières lorsque vous quittez votre bureau. Dans la mesure du possible, préférez les lampes de basse consommation et les lampes LED. Elles sont fabriquées pour durer dans le temps tout en garantissant un meilleur confort visuel.

Dématérialiser vos documents papier

Si le numérique est largement apprécié pour le fait qu’il facilite le stockage des données, il ne supprime pas la consommation de papier. Dans une entreprise de taille moyenne, le papier représente environ 75 % des déchets de bureau. Selon les résultats d’un sondage, chaque salarié consomme entre 70 et 80 kg de papier par an. En effet, 16 % de ces documents ne sont jamais lus et 25 % sont jetés quelques minutes après leur impression.

Pour réduire l’impact environnemental de votre entreprise, vous devez revoir votre consommation de papier. Il existe aujourd’hui plusieurs solutions permettant d’éviter la consommation excessive de papier sans compromettre la productivité de votre entreprise. Parmi elles, la dématérialisation se révèle incontournable. Elle permet en effet de numériser tous vos documents afin d’éviter le gaspillage de papier. Pensez aussi à recycler les feuilles et les brouillons imprimés en interne autant que possible (il est possible de recycler le papier jusqu’à 7 fois). Au lieu de jeter les feuilles inutilisées, vous pouvez vous en servir pour produire des blocs-notes ou des agendas. Vous évitez ainsi l’émission de 390 000 tonnes de CO2 par an.

Opter pour des matériels et des infrastructures écologiques

Au moment d’installer le cadre physique de votre entreprise, plusieurs options se présentent à vous. Peu importe votre secteur d’activité, vous avez la possibilité de choisir une entreprise certifiée ISO. Ce choix représente auprès de vos clients et de votre personnel un argument fort qui témoigne de votre disposition à préserver la nature. Pour ce faire, vous pouvez choisir des infrastructures fabriquées en bois certifiés pour réduire l’impact environnemental de votre entreprise. Peu importe votre budget et vos envies, vous trouverez facilement des mobiliers hybrides pour l’aménagement de votre bureau. Pour fidéliser vos clients, vous pouvez leur offrir des goodies éco-responsables afin de les inciter à s’engager dans la lutte contre le réchauffement climatique.

En résumé, il est nécessaire de faire des changements dans le fonctionnement de votre entreprise pour réduire votre empreinte carbone. Si ces modifications constituent parfois de véritables compromis, elles permettent en général de devenir plus efficace et de réaliser d’énormes économies. Puisque la réussite d’une entreprise ne dépend pas d’une seule personne, il est important d’éduquer vos collaborateurs sur les pratiques vertes. Pour ce faire, vous pouvez utiliser des panneaux d’information ou organiser des réunions et séminaires afin de les encourager à suivre ces mesures.

Les News d'Entreprises :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here