Vous avez un projet, des envies, mais ne savez peut-être pas comment les réaliser, ce qu’il vous faut exactement, ou encore, ce dont vous avez besoin. Voici quelques informations utiles et importantes concernant la création d’entreprise.

Premier élément : les modalités

Pour commencer, il faudra d’abord déterminer vos objectifs et attentes. Vous devrez vous poser certaines questions pour pouvoir définir LE type d’entreprise qui vous convient. Vous devez savoir si vous serez seul à diriger votre entreprise, ou si vous avez un partenaire au moment de la création ou la possibilité d’en incorporer un plus tard peut être, si vous voulez des employés, si vous avez un investissement de départ comme acheter du matériel ou des finances, si vous avez besoin de locaux. Cela fait beaucoup de questions, mais elles sont essentielles pour choisir au mieux le type d’entreprise qui correspondra à votre activité, à court et à long terme. Il faudra analyser le budget, mais aussi le marché de votre implantation. N’hésitez pas à demander de l’aide à d’autres entrepreneurs déjà aguerris par exemple, leur expérience pourra répondre à certaines de vos questions. Une fois tout cela accompli dirigez-vous vers la chambre des commerces et industries, la chambre des métiers, l’URSSAF, les greffes du tribunal ou encore en ligne pour créer votre entreprise en fonction de votre secteur d’activité. 

Deuxième élément : le type d’entreprise

Il existe 8 types d’entreprises.  

  1. L’entreprise individuelle. Avec cette entreprise, votre patrimoine privé et professionnel sont fusionnels, pas besoin de statut, pas besoin de compte bancaire professionnel. Les bénéfices sont donc imposés à l’impôt sur le revenu mais méfiance, les créanciers peuvent intervenir sur vos biens personnels.
  2. L’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) est équivalente à l’individuelle. Tout concorde à une exception : il faudra un compte bancaire professionnel.
  3. La société anonyme (SA) sera pour un minimum de 7 actionnaires et un apport de 37000€ au capital (aucun apport matériel ne pourra être accepté).
  4. La société en nom collectif (SNC) se créée à deux au moins, sans apport minimum. Les associés sont travailleurs non salariés mais si un gérant non associé est recruté, il sera assimilé salarié.
  5. La société à responsabilité limitée (SARL) se compose entre 2 et 100 associés. Aucun capital minimum n’est exigé mais si toutefois c’était le cas, tout type d’apports est accepté.
  6. L’entreprise unipersonnelle à responsabilité personnelle (EURL) ne se compose que d’un associé en comparaison de la SARL. Il peut bénéficier d’un régime de micro-entreprise.
  7. La société par actions simplifiées (SAS) se créée à deux qui prévoit l’entrée d’investisseurs. Elle ne nécessite pas d’apports mais sont tous permis (matériels ou numéraires). Une seule obligation : nomination d’un président, tout le reste fonctionne comme vous le souhaitez.
  8. La société par actions simplifiées unipersonnelle (SASU) est identique à la SAS avec un seul et unique associé.
Les News d'Entreprises :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here