Vous avez marre du débordement de votre boîte aux lettres par les prospectus, des spams  qui inondent votre boîte mail, des démarcheurs qui ne cessent de vous importuner par téléphone, etc. ? Prenez votre mal en patience car ce n’est que pour un temps. Découvrez à travers cet article les différentes manières pour s’opposer au marketing direct.

S’opposer au marketing direct par téléphone

En réalité, la prospection par téléphone n’est possible que si elle est activé au moment de la collecte de votre numéro et que vous êtes tenus informé de son utilisation à des fins commerciales.

Connaissez-vous le Bloctel ?

Grâce à Bloctel vous pouvez faire en sorte que les démarcheurs ne vous appellent plus en enregistrant tout simplement leurs numéros de téléphone fixe ou portable dans le fichier Bloctel qui est une liste officielle d’opposition mise en place par le ministère de l’économie.

Pour ce qui est des entreprises, elles ont l’obligation de choisir dans leurs listes de numéros à appeler auprès de Bloctel avant de commencer le marketing et en cas de non-respect des articles, la loi prévoit 75 000 € d’amendes. Néanmoins certaines entreprises conservent le droit de faire du marketing direct même si vous vous êtes inscrit sur Bloctel.

La liste Rouge

Cette méthode d’opposition au marketing direct est plus radicale. En effet, vous pouvez demander auprès de votre opérateur téléphonique une inscription sur la liste Rouge. Grâce à ce service, vos coordonnées sont interdites d’apparaître dans les annuaires papier et internet mais aussi d’être diffusées par les services de renseignements. Et surtout n’oubliez pas de renouveler la demande si vous changer d’opérateur téléphonique.

La Répression des fraudes ou la Cnil

Si les sollicitations persistent, n’hésitez plus faites appel aux autorités. Si vous êtes inscrits sur la liste anti-démarchage Bloctel, vous pouvez déposer une réclamation via leur espace personnel sur Bloctel.gouv.fr et signalez le nom de la société et son numéro d’appel et par la suite, toutes des informations seront automatiquement transmises aux services de la répression des fraudes, qui avertissent les entreprises avant de leur infliger des amendes en cas de non-respect pouvant aller jusqu’à 150 000 euros voire 300 000 euros, si elles persistent.

S’opposer au marketing direct par emails

Se désinscrire des fichiers

Pour vous désinscrire des fichiers, s’il s’agit des fax, il vous suffit d’adresser votre demande de radiation directement à ladite entreprise et elle a l’obligation d’indiquer sur les télécopies son identité afin que le destinataire puisse s’opposer à de nouvelles sollicitations.

Alerter Signal spam

Pour vous opposer au marketing direct via mail, vous pouvez aussi faire appel à l’association Signal spam qui est en partenariat avec la Cnil. Vous avez la possibilité d’installer un module dans votre messagerie permettant de signaler tous messages indésirables. Suite aux alertes reçues de Signal spam, la Cnil passe parfois aux contrôles ce qui pourrait amener à des sanctions à l’encontre des spammeurs.

S’opposer au marketing direct par SMS

Envoyer le mot « Stop »

En tout état de cause, vous devez être en mesure de demander à être radié de la liste des prospects. Et pour le faire il vous suffit de taper et adresser le mot « Stop » à l’envoyeur.

Transférer les messages au 33700

Pour lutter contre les SMS du genre, qui renvoient vers des numéros surtaxés, les opérateurs télécoms et les hébergeurs ont mis en place un dispositif d’alerte où il vous suffit de transférer le message abusif au 33700.

Adopter le numéro masqué

En adoptant le numéro masqué, vous demandez ainsi à votre opérateur télécoms de ne pas vous faire figurer dans les annuaires inversés où se retrouve votre nom à partir de votre numéro. Il est possible également de demander à ce que votre numéro ne s’affiche pas lorsque vous contactez un interlocuteur ce qui vous permettra de limiter les risques de collecte sauvage.

Noter cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here